Évangile de dimanche : pêcheurs d'hommes

Commentaire du dimanche de la 3ème semaine du temps ordinaire (année B) : " Suivez-moi et je ferai de vous des pêcheurs d'hommes ". Si nous écoutons son appel et décidons de le suivre sans conditions, comme ces hommes,​ notre vie s'élargira à de nouveaux horizons et toute notre existence prendra un sens merveilleux et divin.

Opus Dei - Évangile de dimanche : pêcheurs d'hommes

Évangile (Mc 1, 14-20)

Après l’arrestation de Jean le Baptiste, Jésus partit pour la Galilée proclamer l’Évangile de Dieu ; il disait :
« Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. »

Passant le long de la mer de Galilée, Jésus vit Simon et André, le frère de Simon, en train de jeter les filets dans la mer, car c’étaient des pêcheurs. Il leur dit :
« Venez à ma suite. Je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes. »
Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent.

Jésus avança un peu et il vit Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans la barque et réparaient les filets. Aussitôt, Jésus les appela. Alors, laissant dans la barque leur père Zébédée avec ses ouvriers, ils partirent à sa suite.


Commentaire

Après le baptême dans le Jourdain et après avoir triomphé des tentations dans le désert, que nous avons méditées les dimanches précédents, Jésus se rend maintenant en Galilée et s'installe à Capharnaüm, une ville située au bord du lac de Génésareth. C'était une ville de pêcheurs, de fermiers et de marchands, pleine d'activités, où se côtoyaient juifs et païens, des gens de toutes origines. Le message qu'il est venu prêcher ne s'adresse pas à un groupe fermé d'adeptes, mais est destiné à tous, aux gens ordinaires qui vivent et se dépensent dans leur travail quotidien.

Dans ce passage de l'Évangile, avec lequel Marc commence la narration de la vie publique du Maître, on trouve deux traits fondamentaux du message et de l'activité de Jésus.

Tout d'abord, Jésus présente un résumé du contenu essentiel de sa prédication : "le Royaume de Dieu est proche ; repentez-vous et croyez à l'Évangile" (v. 15). La conversion implique un changement d'orientation. Elle implique de se détourner du péché pour regarder droit vers le but auquel nous sommes tous appelés, qui est le bonheur dans le Royaume des Cieux. Et elle se traduit aussi par le fait de ne pas se contenter de faire les choses par routine, alors que l'on pourrait les faire mieux ou autrement, pour porter plus de fruits. Lorsque l'on entend cet appel de Jésus à la conversion, quelque chose commence à changer dans notre vie. C'est ce qu'ont vécu Simon et André, Jacques et Jean.

Ensuite, par l'invitation à le suivre adressée à ceux qui seraient ses premiers disciples (v. 16-20), Jésus met en marche son Église, soutenue par quelques hommes simples et ordinaires, qui deviendront ses Apôtres. Il se servira d'eux et de leurs successeurs pour actualiser continuellement l'appel universel à la conversion et à la pénitence qui ouvre la voie au Royaume des cieux.

Ces hommes étaient occupés à leurs tâches quotidiennes, ils étaient pêcheurs, quand Jésus leur a ouvert des horizons insoupçonnés et ils l'ont suivi avec empressement. Jusqu'alors, leur travail consistait à jeter les filets, à les laver, à les fixer pour qu'ils soient toujours prêts, à vendre les poissons... Mais le Seigneur leur a fait voir que, sans renoncer à leur profession, un autre type de pêche les attendait désormais. Leur grande aventure a commencé par une simple rencontre, apparemment due au hasard. À partir du moment où ils se sont ouverts à Jésus et ont été assez généreux pour changer leurs habitudes et le suivre, ils ont eux aussi commencé à avoir une connaissance directe du Maître. Il ne les appelait pas à être de simples hérauts d'une doctrine, mais des amis intimes et des témoins de sa personne. Avec cet hameçon, ils seront désormais "pêcheurs d'hommes" (v. 17).

La scène se répète dans la vie de chacun de nous, si, comme eux, nous écoutons son appel et nous nous décidons à le suivre sans condition. Une nouvelle dimension, merveilleuse, divine, s'ouvre pour nous aussi, une dimension qui remplit toute notre existence de contenu et de sens. "Jésus veut que nous soyons en éveil, disait Saint Josémararia, pour que nous nous convainquions de la grandeur de sa puissance, et pour que nous entendions de nouveau sa promesse: venite post me, et faciam vos fieri piscatores hominum, si vous me suivez, je vous ferai pêcheurs d'hommes, vous serez efficaces et vous attirerez les âmes à Dieu. Nous devons donc avoir confiance en ces paroles du Seigneur, monter dans la barque, saisir les rames, hisser les voiles et nous lancer dans cette mer du monde que le Christ nous remet en héritage. Duc in altum et laxate retia vestra in capturam ! : naviguez vers le large, et jetez vos filets pour pêcher"[1].



[1] Saint Josémaria, Quand le Christ Passe, n. 159