Récollection Mars

Nous sommes déjà en plein Carême, le regard fixé vers la semaine sainte qui commencera avec les Rameaux à la fin du mois. C’est aussi le mois traditionnellement dédié à Saint Joseph, de l’année qui lui est consacrée. Guidés par lui, nous allons apprendre à nous remettre en tout entre les mains de Dieu, luttant activement pour grandir en sainteté, sans nous décourager.

Opus Dei - Récollection Mars

Récollection mars

Récollection mars

Déroulé de la récollection au format .pdf

Introduction

Nous sommes déjà en plein Carême, le regard fixé vers la semaine sainte qui commencera avec les Rameaux à la fin du mois.

C’est aussi le mois traditionnellement dédié à Saint Joseph, de l’année qui lui est consacrée. Guidés par lui, nous allons apprendre à nous remettre en tout entre les mains de Dieu, luttant activement pour grandir en sainteté, sans nous décourager.

Méditation : Saint Joseph, modèle de sainteté dans la vie ordinaire



Lecture spirituelle (~ 15 minutes)
Au choix :

Choix 1 : Patris Corde, pape François

Ou

Choix 2 : Redemptoris Custos, Saint Jean Paul II

format audio

Ou

Choix 3 : La lutte intérieure, Quand le Christ passe, Saint Josémaria

Examen de conscience

Acte de présence de Dieu

  • « A la fin de chaque évènement qui voit Joseph comme protagoniste, l’Évangile note qu’il se lève, prend avec lui l’Enfant et sa mère et fait ce que Dieu lui a ordonné. » (Patris Corde, 5)

Saint Joseph est maître de vie intérieure. Est-ce que je lui demande de m’aider à prendre soin de Jésus, de Marie, en vivant mes normes de piété avec ponctualité et amour, mettant les moyens pour lutter contre les distractions (par exemple, avec mon portable) ? C’est de cette manière que je pourrai écouter la voix de l’Esprit Saint qui m’indiquera, comme à Saint Joseph, des choses bien concrètes.

  • « Bien des fois, des événements dont nous ne comprenons pas la signification surviennent dans notre vie. Notre première réaction est très souvent celle de la déception et de la révolte. Joseph laisse de côté les raisonnements pour faire place à ce qui arrive et, aussi mystérieux que cela puisse paraître à ses yeux, il l’accueille, en assume la responsabilité et se réconcilie avec sa propre histoire. » (Patris Corde, 4)

Est-ce que parfois, les difficultés de la vie m’éloignent de Dieu et me découragent sur mon chemin vers la sainteté, oubliant que tout concourt au bien de celui qui aime Dieu ? Ne pourrais-je pas avoir recours à l’intercession à Saint Joseph « le silencieux » pour éviter de me plaindre ? Est-ce que je mesure ma vie à l’aune du critère de l’efficacité humaine ou bien est-ce que je porte un regard plus profond et surnaturel, me rappelant des mots de Saint Jean de la Croix « au soir de votre vie vous serez jugés sur l’amour » ?

  • « Le bonheur de Joseph n’est pas dans la logique du sacrifice de soi, mais du don de soi. On ne perçoit jamais en cet homme de la frustration, mais seulement de la confiance. » (Patris Corde, 7)

Est-ce que parfois je me prends pour une victime pour des petitesses, sans tourner mon regard vers la véritable Victime, le Christ sur la Croix ? Est-ce que je sais offrir des mortifications et supporter sereinement les contrariétés sans penser que je fais quelque chose d’extraordinaire mais que c’est simplement le propre d’un cœur qui aime et fait confiance ?

Est-ce que j’aime la vertu de chasteté ?

  • « Joseph n’est pas un homme passivement résigné. Il est fortement et courageusement engagé. » (Patris Corde, 4)

Est-ce que je sais repartir dans ma lutte intérieure, notamment chaque soir au moment de l’examen de conscience ? Est-ce que je renouvelle mon don à Dieu tous les jours avec générosité ? Est-ce que je m’engage pour le bien de la société, d’abord à travers mon travail bien réalisé, et ensuite par mon investissement actif et optimiste dans des activités sociales en faveur du bien commun (bioéthique, attention des malades et des pauvres, éducation, etc.) ?

  • « Il est important de rencontrer la Miséricorde de Dieu, notamment dans le Sacrement de la Réconciliation, en faisant une expérience de vérité et de tendresse. » (Patris Corde, 2)

Ai-je recours fréquemment au sacrement de réconciliation, sacrement de la joie, comme aimait l’appeler Saint Josémaria ? Est-ce que je sais promouvoir ce sacrement autour de moi, tout simplement parfois en en parlant avec naturel, sans honte d’y avoir recours ? Est-ce que je me suis fixé une fréquence pour y aller, sachant que j’y puise beaucoup de grâces?

  • « Dans chaque circonstance de sa vie, Joseph a su prononcer son « fiat », tout comme Marie à l’Annonciation et Jésus à Gethsémani » (Patris Corde, 3)

Quelle résolution l’Esprit Saint m’a-t-il soufflé pour ce Carême ? Est-ce que je confie à Saint Joseph cette résolution afin qu’il m’aide, comme lui, à être fidèle dans les petites choses pour l’être aussi dans les grandes ?


ACTE DE CONTRITION : Mon Dieu, j’ai un très grand regret de t’avoir offensé parce que tu es infiniment bon, infiniment aimable, et que le péché te déplaît. Je prends la ferme résolution, avec le secours de ta sainte grâce, de ne plus t’offenser et de faire pénitence.

Lecture de l'évangile

Évangile commenté : Le Seigneur dans le désert

Récitation du chapelet

"Le saint Rosaire est une arme puissante. Fais-en usage avec confiance et tu seras émerveillé des résultats." Chemin, n°558

Voici un guide pour la prière du Rosaire : eBook - comment réciter le chapelet
Vous pouvez le faire seul, ou avec les personnes qui vous accompagnent.

Mystère douloureux ou autre mystère

Prière du pape à Saint Joseph