Récollection Juillet

En ce mois de juillet, qui est un mois plus généralement dédié au repos, si nous sommes en vacances et voulons rester près du Seigneur, laissons-nous guider pendant cette récollection sur le chemin qui mène à Jésus.

Opus Dei - Récollection Juillet

Récollection juillet

Déroulé de la récollection au format .pdf

Introduction

« Faire confiance à Jésus qui seul peut nous mener vers la joie du Ciel. La vie est un chemin pour rencontrer Jésus. Un chemin où l’on ne rencontre pas Jésus n’est pas un chemin chrétien. La vie chrétienne est de marcher, d’avancer, unis en tant que frères, en s’aimant les uns les autres, pour rencontrer le Seigneur.En ce mois de juillet qui est un mois plus généralement dédié au repos, si nous sommes en vacances et voulons rester près du Seigneur, laissons-nous guider pendant cette récollection sur le chemin qui mène à Jésus. Le Saint Père nous indique comment faire :

Jésus se rencontre « dans la prière, dans les sacrements », mais aussi « en faisant de bonnes œuvres, en visitant les malades, en aidant un pauvre, en pensant aux autres… ». Et même si l’on est « tous pécheurs », « les personnes que Jésus cherchait étaient les plus pécheurs … pour les guérir de leurs péchés. »

Participer à la Messe car « la Messe est prière, ou plutôt, c’est la prière par excellence, la plus haute, la plus sublime et, en même temps, la plus « concrète ». En effet, c’est la rencontre d’amour avec Dieu à travers sa Parole et le Corps et le Sang de Jésus. C’est une rencontre avec le Seigneur.

C’est le moment du silence pour nous préparer au dialogue. C’est le moment de se recueillir dans son cœur pour se préparer à la rencontre avec Jésus. Le silence est très important ! Souvenez-vous de ce que j’ai dit la semaine dernière : nous n’allons pas à un spectacle, nous allons à la rencontre du Seigneur et le silence nous prépare et nous accompagne. Rester en silence avec Jésus. Et du mystérieux silence de Dieu jaillit sa Parole qui résonne dans notre cœur. Jésus lui-même nous enseigne comment il est réellement possible d’« être » avec le Père et il nous le montre par sa prière. »

Pendant cette récollection prions les uns pour les autres, prions pour que chaque chrétien puisse faire cette rencontre avec le Christ, découvrir son amour infini au cours de la messe qui est le centre de notre vie.

Saint Josémaria nous rappelle l'essentiel :

« Tu suis un plan de vie exigeant: tu te lèves tôt, tu fais ta méditation, tu fréquentes les Sacrements, tu travailles ou étudies beaucoup, tu es sobre, tu te mortifies..., mais tu remarques qu'il te manque quelque chose! (...)

Considère donc cela pendant ton dialogue avec Dieu: puisque la sainteté — la lutte pour y parvenir — est la plénitude de la charité, tu dois reconsidérer ton amour de Dieu et à travers Lui, ton amour des autres. Peut-être découvriras-tu alors, cachés dans ton âme, de grands défauts contre lesquels tu ne luttais même pas…

Tu es attaché à ton moi, à ta personne, et au fond, tu ne vis ni pour Dieu ni pour les autres: mais seulement pour toi. (Sillon, 739) (…) A nous tous qui sommes disposés à l'écouter de toute notre âme, Jésus-Christ nous enseigne, dans le sermon sur la montagne, le commandement divin de la charité. Et à la fin, en guise de résumé, Il explique: Aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien attendre en retour. Votre récompense alors sera grande, et vous serez les fils du Très-Haut, car Il est bon, Lui, pour les ingrats et les méchants. Soyez donc miséricordieux comme votre Père céleste est miséricordieux (Lc 6, 35–36).

Première Méditation : Importance de la formation dans la vie chrétienne.


Lecture spirituelle
Au choix :

Christi fideles laici, n°32-44 : chapitre 3 : Je vous ai établis pour que vous alliez et que vous portiez du fruit

ou

Article "priez sans cesse"

Examen de conscience

Acte de présence de Dieu

Quelques questions qui nous paraîtrons peut-être dérangeantes pendant nos congés sont là pour nous éclairer alors que ce temps de prière et de silence de ma récollection seront comme un aiguillon pour sortir de notre routine ou de notre commodité estivale. Ces questions s’adressent d’abord à moi !

  1. Est-ce que je peux dire que je connais avec assurance les enseignements de l’Eglise en vue de grandir en amitié avec Dieu ? Osons nous le dire : grandir en sainteté, moi ? oui, moi ! et pour cela, ai-je prévu dans mon emploi du temps de l’été, chaque jour ou chaque semaine, un moment précis pour enraciner dans ma vie la foi catholique ?
  2. Ai je l’habitude d’utiliser le Catéchisme de l’Église Catholique et son Compendium ? Sais-je que je peux facilement le télécharger pour m’y pencher des que j’ai une interrogation ou un doute ? Est-ce que j’en parle à mes ami(e)s ? est-ce que je le partage avec elles/eux ? en sachant qu’éclairer les consciences est une conséquence d’une véritable amitié ?
  3. A l’époque de la génération Z et alors que tout est fait pour que nous consommions le plus de choses possibles et tout de suite … Jean Paul II disait qu’il avait l’habitude de demander conseil avant de lire un livre, précisant que « tout n’a pas de la valeur ni n’est utile. Il faut savoir choisir et demander conseil sur ce que nous devons lire » (Levez-vous ! Allons ! 2004) Est-ce que je cherche un conseil sur l’orientation morale d’un livre, d’un film qui pourrait m’intéresser ? Est-ce que j’accepte de perdre du temps pour mieux alimenter mon âme, celle de mon conjoint, celle de mes enfants ?
  4. Durant cet été ai-je pensé à organiser mon temps en y incluant des moments spécialement dédiés à Dieu, seul(e) ou en famille ? Est-ce que je sais l’expliquer à mes ami(e)s s’ils partagent des moments de notre temps de vacances ? est-ce que je peux dire que Dieu irrigue ma vie dans le Pain (Sainte Messe) et la Parole (Lecture et méditation de la Parole de Dieu) ?
  5. Durant mes vacances et mes voyages, est-ce que je donne la priorité aux moments où je peux avoir une rencontre personnelle avec Dieu ? Est-ce que j’apprends aux membres de ma famille à chercher à l’avance les lieux et les heures où la sainte messe sera célébrée ? Est-ce que je profite de ces démarches pour raviver la foi d’autres chrétiens qui, par distraction ou par commodité, ne pensent pas à participer à la messe dominicale ?
  6. Suis-je consciente que je ne trouverai pas toujours des réponses définitives aux événements de ma vie ? Est-ce que mon cœur reste ouvert devant ces mystères ? Est-ce que mon attitude est fondée sur la foi et l’assurance que Dieu m’aime ?

Acte de contrition

Mon Dieu, j’ai un très grand regret de t’avoir offensé parce que tu es infiniment bon, infiniment aimable, et que le péché te déplaît. Je prends la ferme résolution, avec le secours de ta sainte grâce, de ne plus t’offenser et de faire pénitence.

Lecture de l'évangile

évangile commenté : Vous trouverez le repos

Deuxième Méditation : La vertu de la persévérance.

Récitation du chapelet

"Le chapelet ne se prononce pas seulement du bout des lèvres, en mâchonnant les "Je vous salue" les uns après les autres. C'est ainsi que marmonnent les bigotes et les bigots. Pour un chrétien, la prière vocale doit s'enraciner dans le coeur, de sorte que, durant la récitation du chapelet, l'esprit puisse s'engager dans la contemplation de chacun des mystères." Saint Josémaria, Sillon 477

Voici un guide pour la prière du Rosaire : eBook - comment réciter le chapelet
Vous pouvez le faire seul, ou avec les personnes qui vous accompagnent.

N'oubliez pas de mettre des intentions :

  • Pour les intentions du Pape.
  • Pour nos aînés et les personnes plus vulnérables.
  • Pour les autorités, les médecins, les infirmières, les bénévoles et tout le personnel de santé.
  • Pour le rétablissement de la santé des personnes malades et touchées par l'épidémie.
  • Pour ceux qui sont morts de cette épidémie.
  • Pour ceux qui se sentent appelés par Dieu à donner tout leur cœur.
  • Pour que ce moment de quarantaine soit une occasion de se rapprocher du Seigneur.
  • Pour que, à cette époque, nous puissions redécouvrir les choses qui comptent vraiment dans notre vie.
  • Pour ceux qui sont économiquement touchés par cette crise.
  • Pour que ces journées soient l'occasion de retrouver les moments de prière en famille.
  • Pour que dans les familles, pendant cette période de confinement, nous gardions le moral et la bonne humeur face aux tensions et sachions recommencer en demandant souvent pardon.

Mystère Lumineux ou autres mystères

Prière du pape